Guide pratique des réparations indispensables en plomberie

Il arrive parfois que vous soyez appelé à résoudre un problème de plomberie par vous-même apprenez, au travers quelques recommandations simples, comment détecter une fuite d’eau via vos canalisations. Ce guide vous sera par ailleurs d’une aide précieuse pour le remplacement, l’installation et la pose de petits équipements plomberie.

Déterminer la perte d’eau grâce au compteur, c’est possible !

Quand la facture d’eau grimpe au-delà de votre consommation normale, cela ne peut être autre qu’un problème de fuite.

Détecter d’où provient une fuite, c’est facile. Commencez par couper votre compteur ; attendez au moins 12 à 24 heures.

Il vous faudra par la suite relever les indications du compteur juste après la coupure puis dès la réouverture du circuit. L’écart d’entre les deux c’est-à-dire la différence de valeur vous indiquera la perte d’eau :

  • Commencez par freiner l’alimentation en eau au niveau du robinet principal se trouvant en aval de votre compteur. Attendez 12 à 24 heure avant de le remettre en route.
  • Commencez par jeter un coup d’oeil au niveau du compteur et notez ce qu’il affiche : votre consommation d’eau traduite en mètre cube . Ne perdez pas d’oeil les autres unités en hectolitres, daL et litres situées à droite de la virgule. Quand les douze à 24 heures se sont écoulées, rouvrez votre compteur et notez les indications pour pouvoir connaitre la quantité exacte de perte d’eau en calculant l’écart entre les deux chiffres.
  • Reprenez votre bloc-note et stylo , notez ce qu’affiche votre compteur d’eau après l’avoir rouvert . Faites sortir de l’eau à votre robinet , ne perdez pas votre compteur de vue ! Si votre compteur continue à tourner, c’est qu’il y a forcément une fuite quelque part. Coupez le compteur de nouveau pour noter le résultat final. Servez-vous de calculatrice pour déterminer l’écart entre les chiffres et connaître le volume exact d’eau perdue . Pour connaître votre débit réel de fuite, il vous suffit de divisez le chiffre obtenu par 12 ou par vingt quatre selon la durée de la coupure.
  • La fuite est maintenant décelée , le débit et le volume de fuite sont aussi connus. Tout ce qu’il vous reste à faire consiste à inspecter toutes installations pour colmater la fuite de tuyauterie.

Quelques astuces indispensables pour réparer une tuyauterie âbimée

La défectuosité d’un tuyau ou d’un raccord est souvent à l’origine d’un problème de fuite .

  • Problème de fuite identifié au niveau d’ un tuyau en Cu :

Obturez efficacement une fuite d’eau au niveau d’un tuyau en cuivre en vous servant d’un ruban adhésif « autoamalgamant » ou d’un mastic bi-composant adhésif et durcisseur.

  • Une fuite à cause d’un raccord défectueux ? Comment procéder ?

Si votre raccord manifeste un problème de fuite, c’est que le joint nécessite d’être remplacé.

  • Une fuite due à un tuyau en Cu défectueux : Pallier le problème en comblant la fuite avec du mastic

On ne colmate pas une fuite de tuyau en cuivre sans décaper la conduite. Prenez un chiffon et commencez par essuyer la zone fuyante ; astiquez délicatement le tuyau sur une surface à peu près plus large que la fuite. Ceci vous permettra d’accrocher facilement le produit.

Pour parfaire son polissage, il faudra utiliser une laine d’acier fine, un morceau de toile émeri fine ou une brosse métallique Coupez le mastic par tranches en barre et malaxez le produit jusqu’ à ce que vous obteniez une balle de teinte uniforme et gluante . Le mastic peut être appliqué directement sur la conduite une fois prêt. Aplanissez manuellement la boule sur la zone de fuite préalablement abrasée . Assurez-vous-en la parfaite adhérence. Il vous suffit d’attendre le temps nécessaire pour laisser durcir et sécher le produit et ainsi permettre un comblage efficace de votre tuyau fuyant.

  • Quelques conseils utiles pour le colmatage de tuyau en Cu avec du ruban adhésif :

Premièrement, il vous faudra polir et nettoyer la conduite. Deuxièmement, il vous faudra aussi la sécher. Troisièmement, il vous faudra préparer la bande pour l’appliquer dessus .

Colmater une fuite au niveau d-un tuyau

Que faut-il faire pour votre raccord fuyant ?

  • Quand la fuite provient de votre bague en PVC, la meilleure solution consiste à vous en approprier une neuve. Si elle est encore récupérable, resserez-la tout simplement. Si elle continue à faire fuir de l’eau, repositionnez le joint ou remplacez-le.

Colmatage antifuite : quelle solution choisir pour son tuyau enCu

Défectuosité de tuyaux suite à un choc direct, gel de canalisations, vice de conception , soudage de mauvaise qualité, micro-vibration, effet coup bélier… sont susceptibles de provoquer une fuite . A chaque problème doit correspondre la solution adéquate : un ruban adhésif autoamalgamant ou un mastic bi-composant pour combler les petites fuites ; montage d’un nouveau raccord pour le cas d’un gros jet de fuite .

  • Mastic antifuite :

Il comprend 2 composants séparés : adhésif et durcisseur qui se présentent sous forme solide. Vendu au distributeur en barres ou bien également en tablettes minidoses, le mastic antifuite bi-composant durcisseur et adhésif est modulable par le bout des doigts. Le boulet homogène et moelleux ainsi obtenu s’endurcit au contact avec l’air permettant le colmatage efficace de votre tuyau en Cu.

  • Bande autoamalgamante adhésive antifuite :

Ce ruban adhésif est assez spécial et à distinguer du ruban électricien adhésif de par sa propriété autoamalgamante. Cela signifie qu’il fait corps avec votre tuyau dès qu’on l’enroule sur la surface fuyante.

Comment boucher une fuite sur son tuyau en PVC ?

  1. Stoppez l’eau :

Vérifiez en premier lieu qu’aucune eau ne circule en amont de la partie abimée du tuyauterie. Stoppez le compteur !

  1. Il vous faudra en premier lieu souligner les zones de découpe de la partie abimée de votre tuyau en PVC. Servez-vous d’ un stylo-feutre pour ce faire. Utilisez ensuite une scie à guichet, une scie à métaux ou une scie égoïne pour la fragmenter .
  2. Ebavurez les tronçons résiduels :

Privilégiez le papier abrasif, le cutter ou le petit couteau à l’ébavureur traditionnel !

  1. Maintenant, passons tout de suite au délardage de toutes les surfaces de contact :

Prenez votre feuille essuie-tout, imprégnez- la d’alcool pour opérer le délardage des manchons et des extrémités restantes de la conduite sur environ 3 à 5 centimètres.

  1. Il est temps pour vous maintenant d’effectuer le dégel des champs de contact :

C’est une étape incontournable pour garantir une bonne adhérence à la colle antifuite .

  1. Les morceaux de tuyau à changer une fois groupés : Jaugez-les !

D’abord, pensez à métrer la partie endommagée avant de la retirer du tuyau. De la longueur obtenue, vous devez encore soustraire 1 centimètre .

  1. Le calibrage une fois terminé, opérez le découpage du nouveau morceau de tuyau :

Le nouveau tube de remplacement est enfin prêt, introduisez- le délicatement dans les mâchoires d’un établi pliant. Ensuite, prenez un stylo-feutre et commencez par repérer la longueur de coupe . Muni d’un scie à guichet, scie à métaux ou scie égoïne tronçonnez maintenant le nouveau tube puis lissez ses extrémités . Vous pouvez utiliser un papier abrasif ou un simple couteau à la place.

  1. Préparez-en l’assemblage :

Votre tuyauterie est maintenant prête à accueillir votre tronçon de tuyau de rechange ! Pensez d’abord à éloigner légèrement l’une des sections de conduite restantes puis commencez dès lors à dénouer les colliers qui assurent la fixation de la partie la plus courte. Ceci, afin qu’ elle soit enlevée du mur ou bien posée au sol .

  1. La tuyauterie est maintenant raccordée : Passez tout de suite à l’encollage des zones de contact !

Procédez de deux façons :

  • appliquer directement la glu sur les surfaces déglacées dans les manchons.
  • Encoller les surfaces de contacts à l’extrémité de votre tube et des sections de la conduite d’origine.
  1. Les manchons doivent être unis au tube :

Pour terminer, il ne vous reste plus qu’à relier manchons et tubes. Faites alors incorporer les manchons aux limites du nouveau tuyau , sans les faire tourner. Le tube de rechange doit être ensuite enfilé de chaque côté, de part et d’autre .

remplacer une chasse d’eau et son mécanisme par vous-mêmesans l’aide d’un plombier.

Ca y est c’est décidé, il vous faudra remplacer votre chasse d’eau existante. Vérifiez donc au niveau du robinet d’arrivée et assurez-vous qu’il soit bien stoppé . Sa place se trouve à l’un des deux côtés du réservoir.

  1. Démonter une chasse d’eau c’est facile ! : commencez par retirer son couvercle !

Pour une chasse d’eau tirette, il suffit de la dévisser. Pour votre chasse d’eau pressoir, il vous faudra détacher le fil qui en assure la liaison au système de vidage.

  1. Vous pouvez enfin dire tchao à votre bonne vieille chasse d’eau car il est temps de la retirer une bonne fois pour toutes

Enlevez aussi du réservoir le corps du mécanisme de l’ancienne chasse d’eau en tournant à 1/4 de tour à l’inverse de l’aiguille d’une montre.

  1. Le joint doit être détaché du réservoir des toilettes pour permettre l’installation de votre nouvelle chasse d’eau :

Les écrous assurant la fermeture du réservoir des toilettes sur la cuvette doivent être démontés. Il vous faudra alors les dévisser ! Retirez ensuite les vis par le haut. Après l’avoir démonté saisissez le réservoir et placez-le par terre . Votre soin d’étanchéité usé doit être enlevé à son tour. Utilisez une clé spécifique pour ce faire.

  1. Le montage de votre nouvelle chasse d’eau passe toujours par la réinstallation du réservoir sur la cuvette :

La céramique doit être purifiée en premier. Remontez le réservoir ensuite ! Vissez-en le fond. Faites de même avec l’écrou du système de fixation de la chasse d’eau neuve mais cette-fois-ci à l’aide d’ une clé spéciale. Passez tout de suite à l’installation du nouveau joint mousse. Une fois cela accompli , la rondelle conique doit être intégrée au vis de fixation du réservoir. Le vis de fixation est à inséré en dernier ; serrez les écrous.

  1. Le robinet et le flotteur doivent être remontés avant de finaliser l’installation d’une chasse d’eau neuve :

Coulissez un joint sur le pas de vis du robinet flotteur puis, introduisez le pas de vis dans son trou. Immobilisez l’écrou de fixation du flotteur avant d’installer un joint fibre dans l’écrou du robinet. Revissez-le manuellement à la fin. En usant d’une clef idoine, serrez l’écrou et maintenez le robinet en même temps .

  1. Mettez la chasse d’eau neuve en place :

Faites correspondre la hauteur du nouveau mécanisme de chasse selon la taille du réservoir. Installez ensuite le mécanisme sur sa base tout au fond du réservoir. Fixez en tournant à quatre vingt dix degrés dans le sens d’une montre.

Quand le plombier n’est pas disponible : 5 bonnes astuces pour nettoyer son chauffe-eau par soi-même

  1. Pour nettoyer votre chauffe-eau : d’abord il vous faudra commencer par l’éteindre

Mettez le disjoncteur général hors tension et ôtez le fusible du chauffe-eau .

  1. Votre chauffe-eau électrique sera prêt à la purge après avoir été débranché

Faire une vidange est nécessaire pour nettoyer un chauffe-eau électrique thermoplongée en nettoyant sa cuve. L’opération n’est pas nécessaire en revanche, pour le détartrage d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée.

  1. votre chauffe-eau a été purgé ? Pensez maintenant à détacher la résistance

Après avoir terminé la vidange de votre chauffe-eau , passez maintenant au démontage de la résistance. Elle est facilement repérable sous le capot de protection. Pensez aussi à dévisser la platine en assurant la fixation .

  1. Purifiez- la à son tour
  2. Après avoir tout nettoyé , pensez à restaurer la platine puis, remettez votre chauffe-eau électrique en marche

Pour le cas d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée, replacez la platine tout simplement. Pour celui d’un chauffe-eau électrique à résistance en stéatite, il faudra remonter le fourreau sur la résistance et restaurer cette dernière dans la cuve. Remplissez-la avant de réactiver votre chauffe-eau électrique.